Qui dit enfants d'expatriés dit bien souvent cours du Cned (Centre National d'Enseignement à Distance).

DSC06676Nous n'échappons pas à la règle. Même s'ils ne suivent que la formule allégée dans les deux matières principales (maths et français), nos trois enfants accumulent un nombre de fascicules impressionnant.

Dans la cuisine, deux étagères sont consacrées au stockage du matériel du Cned. Nous avons essayé d'organiser tout cela tant bien que mal en pochettes et porte-revues. Et par je ne sais quelle superstition, nous n'avons pas jeté les cours des années précédentes.

Aujourd'hui, pas de quartier ; les derniers devoirs ont été envoyés et les enfants, en vacances, ne remettront pas le nez dans leurs manuels. Je mets donc trois ans de brochures du Cned au recyclable !

Et, vous l'aurez constaté sur la photo précédente, les cours se mélangent tout de même à d'autres articles de cuisine. Là aussi pas de quartier, je trie, je range et je jette ! Pour être tout à fait honnête, je dois aussi dire qu'une partie de l'étagère du dessus abrite les dictionnaires et autres ouvrages auxquels les enfants se réfèrent pour leurs devoirs. Mais là, rien à jeter et c'est à peu près rangé...

DSC06680Une heure et demi plus tard, voilà ce que ça donne : beaucoup moins de papier (le dos des déménageurs me dit merci) et de bazar. J'ai hésité à garder les "lunch-boxes" américaines et finalement j'ai décidé de les nettoyer et de les conserver. Elles seront peut-être bienvenues pour les piques-niques et autres sorties scolaires ou sportives.

Et même si j'ai gardé pas mal de pots de confitures vides, je vous promets que j'en ai facilement jeté la moitié. Je vais même vous faire une confidence. Je voulais en jeter plus mais l'homme a prétendu que ceux de petite taille lui étaient utiles pour congeler ses coulis. Mais où allons nous si les mecs aussi se mettent à garder des trucs "au cas où"...